Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de la Team GUIZIOU

courses et voyages de la team guiziou

Ultra-Tour des 4 Massifs, le retour

 

Après deux éditions annulées, l'organisation s'est battue pour revenir, pour remobiliser bénévoles et coureurs. Ca valait la peine de s'accrocher tant  l'ambiance partout, le long des parcours, à tous les ravitos et à toutes les lignes de départ et d'arrivée, était intense.

 

L'Ut4M, c'est d'abord une affaire de famille. A Grenoble, je retrouve ma fratrie puis les paysages de mon enfance.

L'organisation propose de nombreuses formules permettant de faire son Ut4M "à la carte", de choisir son ou ses massifs, les distances de 20 ou 40, de les cumuler ou pas, jusqu'à 160 km.

Ainsi cette année, j'ai choisi les deuxième (l'Oisans) et quatrième massifs (la Chartreuse) version 40.

40 TAILLEFER

Quelques chiffres :

52 km dans le massif de l'Oisans, 3400m d+, 3200m d-.

Un parcours qui relie les villes de Vif et Rioupéroux mais pas par le chemin le plus court ! On monte au Pas de la Vache à 2400m par le col de La Morte (les bien nommés !). On a droit à deux kilomètres verticaux, un positif à partir du col de La Morte et un négatif pour rejoindre l'arrivée. Deux KV pour le prix d'un, c'est les jambes qui sont contentes ! 

Au départ

   Les départs se font par vagues de 200, crise du covid oblige. Je pars dans la première, en échauffement tranquille sur le bitume puis dans les premières côtes forestières.

   La météo nous promet un temps frais avec quelques bonnes séquences pluvieuses. La veille il a plu sans cesse dans le Vercors. Ca a été le carnage dans des chemins complétement détrempés, certains se transformant en toboggans très chauds pour la sécurité des coureurs. 

Ultra-Tour des 4 Massifs, le retour
Ultra-Tour des 4 Massifs, le retourUltra-Tour des 4 Massifs, le retour
Ultra-Tour des 4 Massifs, le retour

   On découvre un parcours plutôt souple qui nous permet de grimper les bosses comme il faut. Arrivée sous la pluie au lac de Laffrey pour une partie roulante qui permet de délasser un peu les jambes. En haut de la première difficulté, on a déjà 800m de d+ à même pas 8km de course ! On est au pied du col de La Morte : KV jusqu'au Pas de La Vache... un pied devant l'autre jusqu'en haut, la longue cohorte des grimpeurs...

puis une longue séquence technique dans la caillasse et entre les sources qui serpentent partout jusqu'au lac de Poursollet.

 

Ah ! Les bénévoles ! Tellement sympas...
Ah ! Les bénévoles ! Tellement sympas...Ah ! Les bénévoles ! Tellement sympas...

Ah ! Les bénévoles ! Tellement sympas...

Pour finir, la terrible descente de Rioupéroux, un KV en d- qui m'avait traumatisé les orteils en 2017. Elle n'a pas changé,  j'arrive en bas les jambes en bois.

J'ai du boulot pour parfaire mes descentes !

Un jour de repos puis rendez-vous dans le 4ème massif.

 

40 CHARTREUSE

Les chiffres :

42 km dans la Chartreuse, 2700m d+, 2800m d-.

Un parcours plus rapide que le Taillefer qui relie les villes de Saint-Nazaire-les-Eymes et Grenoble en passant par Chamechaude qui culmine à 2000m.

 

 

Au départ

Ah, c'est enfin l'été ! Les sentiers n'ont pas tout absorbé mais les conditions sont correctes pour un Breton. Ce n'est quand même pas Moncontour !

Ultra-Tour des 4 Massifs, le retour
Ultra-Tour des 4 Massifs, le retourUltra-Tour des 4 Massifs, le retour

Ce parcours dans la Chartreuse pour résumer, ça pique en version forestière jusqu'à l'Emeindras, petite pause puis ça pique encore jusqu'à Chamechaude mais cette fois en version caillasse.

Ultra-Tour des 4 Massifs, le retour
Ultra-Tour des 4 Massifs, le retourUltra-Tour des 4 Massifs, le retour
Ultra-Tour des 4 Massifs, le retour

Après c'est une grande série de descentes. Saint-Eynard est la dernière difficulté qui offre une vue plongeante sur Grenoble en récompense de l'avoir gravie. 

GrenobleGrenoble
Grenoble

Grenoble

 

Tellement de remerciements à adresser :

 - D'abord à ma famille pour l'accueil et la logistique.

 - Les bénévoles, on se répète mais les bénévoles ! Nombreux, dispos, souriants (oui, on voyait malgré les masques), les photographes dont j'ai emprunté quelques prises de vue ici

 - L'organisation pour satisfaire tout le monde en ces temps de crise sanitaire et le balisage sans fausse note.

Maintenant c'est récupération mais pas trop longtemps, la chaudière doit rester à température, c'est meilleur pour les vieux vapeurs !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article